Les mutations du modèle officinal - Les pharmaciens notent et analysent les évolutions du métier

Les mutations du modèle officinalLes pharmaciens notent et analysent les évolutions du métier

26.10.2015

Il n’y a pas que l’honoraire qui ait remodelé de manière significative le monde officinal. Le développement des nouvelles missions et des nouveaux services, celui des SEL puis des SPFPL, et enfin la vente en ligne sont venus tour à tour redessiner les contours de l’exercice professionnel. Autant d’évolutions que les pharmaciens jugent sans complaisance dans un sondage réalisé en exclusivité par Call Medi Call pour « Le Quotidien du Pharmacien ».

  • Le développement des nouvelles misssions et nouveaux services
  • L'ouverture du capital aux adjoints
  • Le statut bjuridique et le développement des SEL et SPF PL
  • La vente en ligne de médicaments

L’introduction de l’honoraire n’en finit pas de secouer la profession, au risque de la diviser. Mais elle n’est pas le seul élément à agiter le paysage de la pharmacie. Avant l’honoraire, d’autres facteurs avaient introduit la mutation du modèle officinal. Parmi eux, pour ne citer que les plus importants, le développement de nouvelles missions et de nouveaux services, le statut juridique et le développement des SEL et SPFPL, ainsi que la vente en ligne de médicaments.

Leur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Croix pharmacie

Gardes : l’indemnité d'astreinte passe à 175 euros

L'indemnité d'astreinte des gardes des pharmacies d'officine, pour les nuits, les dimanches et les jours fériés, passe de 150 à 175 euros. Cette augmentation, actée par l'avenant n° 11 de la convention, se fait en deux temps :... Commenter

Partenaires