Sur et sous la peau - Atouts et limites des patchs et implants

Sur et sous la peauAtouts et limites des patchs et implants

27.01.2014

Les patchs et les implants ont apporté dans certains domaines thérapeutiques un réel progrès par rapport à la voie orale. Pourvue de nombreux atouts, cette voie d’administration originale présente aussi des inconvénients techniques et pharmacologiques qu’il convient de connaître et de rappeler aux patients.

  • La nature du principe actif est le premier facteur limitant de la forme transdermique

QUEL EST LE POINT commun entre un patient soigné pour un cancer de la prostate et Jason Bourne, le fameux héros de « La mémoire dans la peau » ? Un implant bien sûr. Si la comparaison s’arrête là, elle montre cependant combien la peau et ses propriétés ont inspiré les cinéastes comme les pharmacologues. Conçus pour répondre à une problématique initialement pharmacologique et galénique, les patchs et les implants ont permis en pratique d’améliorer le confort du patient et l...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires