Relaxation, hypnose, yoga, cannabis… - Aux frontières de l’antalgie

Relaxation, hypnose, yoga, cannabis…Aux frontières de l’antalgie

29.04.2013

L’arsenal thérapeutique pour la prise en charge de la douleur est aujourd’hui renforcé par l’utilisation de techniques non médicamenteuses. En alternative ou en complément des médicaments, ces pratiques sont de plus en plus plébiscitées par les patients eux-mêmes. Le point sur ces techniques avec le Docteur Isabelle Nègre, médecin responsable du centre antidouleur du groupe hospitalier Hôpitaux universitaires Paris-Sud.

La relaxation.

« La relaxation, c’est l’inverse du stress. La relaxation vise à rendre le patient calme et détendu. Cet état permet de maîtriser les angoisses provoquées par la douleur. Plusieurs méthodes de relaxation peuvent être proposées, par des exercices de respiration ou de concentration mentale ».

L’hypnose.

« L’hypnose est un état modifié de la conscience. Pour cela, on utilise des suggestions afin d’aider le patient à porter son attention sur quelque chose. L’hypnose n’est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires