Pied du diabétique - 5 règles d’or pour éviter le pire

Pied du diabétique5 règles d’or pour éviter le pire

30.05.2011

Zone à risque par excellence, le pied du sujet diabétique est le siège potentiel de bien des complications. Conséquences directes de la maladie, celles-ci conduisent chaque année 10 000 à 15 000 personnes à subir l’amputation d’un orteil, du pied voire de la jambe entière. Une situation extrême dont tout un chacun peut se prémunir en respectant, au quotidien, quelques règles comportementales simples.

  • Des soins attentifs et réguliers sont la meilleure des assurances contre les complications

DEUX PROBLÉMATIQUES principales menacent les membres inférieurs : l’artérite est une atteinte des artères qui se traduit par une mauvaise circulation sanguine notamment au niveau de la peau. Mal irrigué, le tissu cutané est fragilisé, en proie à la sécheresse, à l’hyperkératose et aux fissures. Il cicatrise moins bien et peut même être atteint de nécrose. Un risque que vient aggraver la nature du pied - milieu septique par excellence - et la possibilité d’infection favorisée par l’état...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
emploi

À la Une Congés d'été : où sont passés nos remplaçants ? Abonné

La recherche d’un remplaçant estival pour que le titulaire puisse s’échapper quelques semaines de son officine ne porte pas toujours ses fruits. Si les uns estiment que trouver un remplaçant est de plus en plus difficile – voire impossible – d’autres jugent que la situation est identique d’une année sur l’autre. Mais aucun ne nie la difficulté. Commenter

Partenaires