Alimentation et image de soi - Connaissez-vous l’« anorexie inversée » ?

Alimentation et image de soiConnaissez-vous l’« anorexie inversée » ?

26.04.2011

Chez l’homme, la recherche d’un corps parfait, toujours plus musclé et toujours plus beau, appelée aussi dysmorphie musculaire, anorexie inversée ou encore complexe d’Adonis, ressemble fort à une addiction. Mais faut-il la soigner ?

  • Le culte du corps parfait n'est pas dénué d'effets secondaires




anabolisant muscle sport force

LE TERME, lancé outre-Atlantique (« inverse anorexia »), prête à confusion et mérite une petite explication. Selon le Dr Harrison Pope, psychiatre à l’hôpital McLean de Belmont (Massachusetts), coauteur de deux livres sur le complexe d’Adonis*, autre nom donné à ce syndrome par référence au personnage de la mythologie grecque, mi-homme mi-dieu, considéré comme le summum de la beauté masculine, « dans les deux cas il y a un trouble de l’image de son corps, les préoccupations vont...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires