Nutrithérapie

Mais où se cachent les compléments alimentaires pour hommes ?  Abonné

Publié le 26/04/2011
D’une façon surprenante, le versant masculin du marché des compléments alimentaires n’est pas là où on pourrait l’attendre. Car, en la matière, la demande émanant du sexe fort excède pour une large part le strict segment des produits qui les désignent spécifiquement. Ainsi, les références affichant les labels « men » ou « homme » sont, en quelque sorte, la partie visible d’un rayon aux contours non définis.
La recherche de performances est la première motivation masculine

La recherche de performances est la première motivation masculine
Crédit photo : phanie

LA SPHÈRE des compléments alimentaires pour hommes n’en finit plus de tâtonner : segment modeste d’un marché à fort potentiel, elle restait, il y a quelques années, encore peu investie par des fabricants qui cherchaient dans quelles voies elle pourrait bien s’accomplir. Le versant masculin de la minceur, de la chute des cheveux, des toniques et même des solaires contribuaient alors aux progressions spectaculaires enregistrées dans le secteur, 35 % de hausse en 2006 pour un volume de vente équivalent à 250 000 unités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte