Le remboursable en question

Quels services pour compléter l’activité sur le médicament ?  Abonné

Par
Publié le 31/10/2016
Les représentants de la profession et les experts-comptables spécialisés en pharmacie s’accordent à dire que le médicament remboursable ne suffit plus pour permettre aux officines de vivre correctement. Pour trouver de nouveaux relais de croissance, il faut développer les services, notamment par un « accompagnement » du médicament. Explications avec les représentants des syndicats professionnels.

Pilier traditionnel de l’activité officinale, le médicament remboursable subit de plein fouet, depuis plusieurs années, les plans d’économies successifs de la Sécurité sociale. Les pharmaciens doivent donc continuer d’assurer la distribution du médicament aux patients, mais pas seulement : c’est, en substance, ce qu’ont affirmé les présidents des trois syndicats professionnels que « le Quotidien » a réunis lors de la 17e Journée de l’économie de l’officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte