Dossier - Spécial économie

Le métier de pharmacien n'est pas mort ! Abonné

Publié le 31/10/2016

Tout d'abord un constat : plus rien ne sera comme avant. Inutile d'espérer un retour à l'époque où le pharmacien vivait confortablement de la seule vente de médicaments. Les chiffres présentés par les trois plus gros cabinets d'experts-comptables à la Journée de l'économie de l'officine organisée par « le Quotidien » sont sans appel : pour la majorité des pharmacies, l'activité est en décroissance, la rentabilité se dégrade et les fonds se dévalorisent. Le médicament restera certes le cœur de métier du pharmacien, mais il ne pourra plus assurer à lui seul son revenu.   Dès lors,…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte