Sécurité à tous les étages

L’AFSSA invente la nutrivigilance  Abonné

Publié le 23/07/2010
Le dispositif national de vigilance sur les compléments alimentaires, mis en place par l’AFSSA en octobre dernier, vise à améliorer la sécurité des consommateurs. Un objectif d’autant plus important à atteindre que l’appétence du public pour la nutrithérapie augmente.
La forte augmentation des ventes de compléments alimentaires rendait le dispositif nécessaire

La forte augmentation des ventes de compléments alimentaires rendait le dispositif nécessaire
Crédit photo : S Toubon

L’ACADÉMIE DE PHARMACIE l’avait réclamé en 2007, l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) l’a lancé fin octobre 2009. Selon Marie Favrot, la directrice de l’évaluation des risques nutritionnels et sanitaires de l’agence, avec la forte augmentation des ventes de compléments alimentaires en France, un dispositif national de vigilance sur ces produits devenait nécessaire « pour mieux évaluer leurs éventuels effets indésirables ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte