Un entretien avec Philippe Millet

« La survie de la pharmacie passe par les compléments alimentaires »  Abonné

Publié le 23/07/2010
Philippe Millet, directeur de Nutrimédia, groupe de presse spécialisé dans la diététique et la nutrition*, est un fin observateur de l’univers des compléments alimentaires. Répondant aux questions du « Quotidien », il dresse un tableau sans concession de l’état du marché de la supplémentation nutritionnelle et décrit les habitudes de consommation qui y sont attachées. Pour lui, les officinaux ont dans ce marché très pharmaceutique, une réelle légitimité.
Philippe Millet : " Le recentrage sur des produits plus techniques devrait bénéficier aux...

Philippe Millet : " Le recentrage sur des produits plus techniques devrait bénéficier aux...
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quel rapport entretiennent les Français avec l’offre de supplémentation nutritionnelle ? Quel est leur niveau de consommation par rapport à ceux observés chez nos voisins européens ?

PHILIPPE MILLET.- Le niveau de consommation des Français est très en retrait, comparé à celui d’autres pays d’Europe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte