Comment lutter contre la biopiraterie

D’où viennent ces cosmétiques ?  Abonné

Publié le 31/05/2010
La biopiraterie est une réelle menace pour la diversité biologique. La dermocosmétique est un domaine particulièrement affecté par ce phénomène. Bien que le sujet reste peu évoqué dans les pays riches, une prise de conscience s’amorce.
La biopiraterie ne prend pas en compte la contribution des populations autochtones

La biopiraterie ne prend pas en compte la contribution des populations autochtones
Crédit photo : AFP

BIOPIRATERIE. Le mot vous dit-il quelque chose ? Pour l’illustrer de façon simple, imaginez qu’une entreprise vienne un jour exploiter, sans autorisation, une source d’eau connue pour ses bienfaits dermatologiques. Au passage, l’entreprise a également collecté toutes les connaissances de la population locale concernant les vertus de cette eau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte