Cicatrisation

La réparation cutanée : un processus bien programmé  Abonné

Publié le 31/05/2010
La peau est comme l’on sait un organe particulièrement exposé à de nombreux types d’altérations d’origines très diverses, traumatique, infectieuse, vasculaire, tumorale ou iatrogène. Sa réparation correspond à la cicatrisation, pas toujours spontanée ou optimale, ce qui peut justifier des interventions adaptées. Explications.
Le traitement d'une plaie vise à réguler ou stimuler telle ou telle phase de la cicatrisation

Le traitement d'une plaie vise à réguler ou stimuler telle ou telle phase de la cicatrisation
Crédit photo : BSIP/B. BOISSONNET

PHYSIOLOGIQUEMENT, la cicatrisation se déroule selon trois phases clés bien réglées, à savoir une phase exsudative, une phase proliférative et une phase de cicatrisation proprement dite. Le but du traitement d’une plaie revient ainsi à intervenir, au bon moment et de manière ciblée, pour réguler ou stimuler telle ou telle phase de la cicatrisation de manière à induire une cicatrisation de bonne qualité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte