Vieillissement et mort cellulaire

Voyage au pays de l’apoptose  Abonné

Publié le 26/11/2012
La mort fait partie de la vie, une vérité bien connue. Pour autant cet aphorisme trouve une justification particulière dans l’étude des mécanismes cellulaires en cause. Tout spécialement en ce qui concerne l’apoptose, dont le dérèglement est impliqué dans de nombreuses pathologies ainsi que dans le vieillissement.
La mort cellulaire est un phénomène physiologique indispensable à la survie des organismes

La mort cellulaire est un phénomène physiologique indispensable à la survie des organismes
Crédit photo : WELLCOME CAVANAGH / BSIP

ON CONNAÎT quatre types de mort cellulaire, à savoir la nécrose, l’apoptose, l’autophagie et la sénescence. Comme on peut le supposer, ceux-ci mettent en jeu des mécanismes très différents et s’intègrent dans des scénarios bien distincts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte