Un peu d'épidémiologie  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 04/12/2017

Si le glaucome à angle ouvert (GAO) est une maladie fréquente - elle affecte quelque 1 % des sujets de plus de 40 ans -, de trop nombreux cas n’en demeurent pas moins non diagnostiqués ou diagnostiqués trop tardivement par insuffisance des contrôles ophtalmologiques systématiques. Elle s’associe à plusieurs facteurs de risque, dont :

- Une hypertonie oculaire, constituant le facteur de risque essentiel ;

- Un âge avancé ;

- Des antécédents familiaux de GAO ;

- L’appartenance à une ethnie ayant la peau foncée (Africains notamment) ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte