Un exemple : l’accès douloureux paroxystique du patient cancéreux  Abonné

Publié le 05/11/2012

La prévalence de la douleur chez le patient cancéreux, comprise entre 50 % et 70 %, augmente avec le stade d’évolutivité de l’affection : elle croît de 30 à 40 % lors du diagnostic à 70 à 80 % chez les patients en phase avancée de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte