Douleur aiguë : du diagnostic au traitement  Abonné

Publié le 05/11/2012

Toute douleur aiguë doit entraîner une démarche diagnostique qui permet d’en préciser l’origine. Il ne faut pas hésiter à demander à tout malade confronté à une situation potentiellement douloureuse s’il souffre et à évaluer l’intensité de la douleur de façon répétée qui, seule, permet d’apprécier le bénéfice de l’action thérapeutique entreprise.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte