Des animaux exotiques passagers clandestins

N’ouvrez pas la cage aux maladies d’importation !  Abonné

Publié le 28/06/2010
Les risques de zoonoses induits par l’importation en Europe d’animaux de compagnie ou sauvages sont bien réels. Certains sont connus mais l’engouement pour les nouveaux animaux de compagnie (NAC) a permis d’observer l’émergence de risques nouveaux.
Les NAC peuvent véhiculer des affections redoutables

Les NAC peuvent véhiculer des affections redoutables
Crédit photo : afp

RIEN À DÉCLARER ? Au passage des frontières, les douaniers seraient parfois très surpris de trouver dans les bagages des touristes des espèces animales bien vivantes et dont le visa santé est loin d’être en règle. Pire, elles véhiculent frauduleusement des bactéries et autres virus interdits de séjour et dangereux pour l’homme. « Les trois-quarts des maladies exotiques émergentes sur le continent européen sont des zoonoses transmises à l’homme par l’animal, souligne ainsi le Pr Jeanne Brugère-Picoux, médecin vétérinaire (Maisons-Alfort).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte