Nutrition infantile

Les laits font de la résistance à l’officine  Abonné

Publié le 25/01/2016
Proximité, conseil, expertise… Tels sont les atouts mis en avant par l’officine pour maintenir et maîtriser le rayon des laits infantiles au sein du réseau. De fait, plus d’un tiers du marché national est détenu par les pharmacies.
légende

légende
Crédit photo : phanie

Le circuit pharmaceutique occupait 38 % des parts de marché en 2014 en volume sur la catégorie des laits 1er et 2e âge, tous segments confondus. Si une part des laits ne passe que par les officines (Aliments Diététiques Destinés à des Fins Médicales Spéciales ou ADDFMS, laits AR, HA, hydrolysats de protéines de lait de vache ou HPLA…), il n’en reste pas moins une bonne activité au niveau des ventes des autres laits soumis à concurrence, activité qui augmente chaque année.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte