Dispositifs médicaux

Pourquoi les DM doivent rester en pharmacie  Abonné

Publié le 25/01/2016
À la croisée de nombreux domaines, les dispositifs médicaux forment un ensemble hétérogène. Loin d’être pénalisante, cette disparité est un atout économique et les DM représentent un marché en plein essor, séduisant de nombreux acteurs. Mais on ne vend pas un DM, on le délivre. Au-delà des considérations économiques, ces produits s’inscrivent dans une démarche médicale et thérapeutique où le pharmacien s’impose comme un gage de sécurité et de bon usage.
Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées

Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées
Crédit photo : phanie

D’après les données du PIPAM (pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques), le marché des dispositifs médicaux (DM) pèserait environ 21,3 milliards d’euros en France, sans compter les équipements médicaux. Une estimation alléchante qui explique la volonté d’engagement de nouveaux acteurs dans la vente de ces produits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte