Prophylaxie vaccinale

Forces et faiblesses du vaccin antigrippe  Abonné

Publié le 17/12/2012
La vaccination contre la grippe n’en finit pas d’être l’objet d’interrogations multiples et de rumeurs trop souvent négatives. Ses enjeux sont encore souvent mal appréhendés, en dépit de son intérêt évident, notamment en ce qui concerne les personnes à risque. Dans cette situation, à redresser impérativement, le pharmacien a une place évidente à tenir.
Concentrer le discours incitatif sur les personnes à risque

Concentrer le discours incitatif sur les personnes à risque
Crédit photo : S TOUBON

IL FAUT malheureusement le déplorer, les personnes âgées de plus de 65 ans, payent chaque année un lourd tribut à l’épidémie saisonnière de grippe. Il s’agit, de fait, du groupe de personnes à risque numériquement le plus exposé (elles sont près de 8 millions en France) aux conséquences les plus graves. C’est ainsi qu’environ 6 000 décès ont été relevés l’année dernière chez les seniors au cours du pic de l’épidémie grippale et de la vague de froid.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte