Épidémiologique  Abonné

Publié le 02/09/2013

Une pénétration laryngée avec aspiration trachéo-bronchique minime de liquide gastrique n’est pas un événement rare : elle s’observe chez environ 10 % des patients consultant un médecin pour trouble ORL. Pour autant, la prévalence exacte du RPL dans la genèse des troubles ORL reste inconnue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte