Chez le médecin  Abonné

Publié le 02/09/2013

Les patients souffrant de RPL sont souvent amenés à consulter un spécialiste ORL pour des symptômes pharyngolaryngés peu spécifiques : globe pharyngé, odynodysphagie, sécheresse de la gorge, dysphonie chronique, halitose, toux chronique, hemmage chronique, lésions dentaires et laryngospasmes. Face à cette situation clinique, le diagnostic de RPL est évoqué, chez un sujet non-fumeur, devant un larynx présentant une inflammation chronique, avec érythème et œdème.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte