DOSSIER - Souffle et pharmacie

Editorial - Comme on respire Abonné

Publié le 25/04/2016
Editorial - Comme on respire

Naturelle et automatique, la respiration se fait oublier sauf quand...
phanie

« De l’air ! » Nombreux sont vos clients à clamer cette ultime supplique… ou à la susurrer, justement à bout de souffle. Entre l’asthmatique essoufflé, l’allergique reniflant ou le bronchitique râlant, l’occasion vous est souvent donnée d’apporter un peu d’oxygène à ces clients en détresse. Parfois même dans l’urgence : l’obstruction des voies respiratoires, la crise d’asthme ou l’impressionnant œdème de Quincke sont autant de situations que vous serez peut-être un jour amené à prendre en charge en pratiquant les bons gestes ou en prodiguant les bons conseils au bon moment…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte