Surconsommation d’antibiotiques dans les élevages

Les vétérinaires font de la résistance  Abonné

Publié le 10/11/2011
Les antibiotiques sont encore trop souvent automatiques. Pas seulement en médecine humaine. Dans l’art vétérinaire également. Certes, le problème n’est pas nouveau, mais il devient préoccupant. Non seulement tous les élevages seraient concernés mais surtout, l’abus d’antibiotiques serait impliqué dans l’émergence de souches bactériennes résistantes.

L’AGENCE européenne du médicament a récemment tiré le signal d’alarme. L’usage excessif d’antibiotiques serait responsable de 25 000 décès humains par an en Europe, dont 4 200 en France. « En médecine humaine, des efforts ont été faits pour diminuer les prescriptions, rappelle le député socialiste de Haute-Garonne, Gérard Bapt, également président du groupe d’études « santé et environnement ». Mais on se rend compte aujourd’hui que l’antibiothérapie animale joue aussi un rôle dans l’antibiorésistance. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte