Prise en charge du cancer

Un « pharmacien traitant » pour renforcer le lien ville-hôpital  Abonné

Publié le 10/11/2011
Mieux communiquer entre l’hôpital et le pharmacien, pour améliorer la prise en charge des patients atteints de cancer, telle est la proposition défendue par le Dr André Talazac, au Forum des pharmaciens à Toulouse.
Faciliter le passage de l'hôpital à la ville des malades cancéreux

Faciliter le passage de l'hôpital à la ville des malades cancéreux
Crédit photo : phanie

« JUSQU’À présent, quand un malade entre à l’hôpital, on lui demande le nom de son médecin traitant, afin de lui expédier un rapport de sortie », explique le Dr André Talazac, chirurgien et directeur du kiosque Info-Cancer. « Mais lorsque le malade sort avec une ordonnance, la première chose qu’il fait c’est de se rendre chez son pharmacien. Or ce dernier ne connaît ni sa pathologie, ni ses antécédents ! » Pour le Dr Talazac, il serait donc utile de demander au patient de désigner son « pharmacien traitant », qui pourrait également recevoir un rapport de sortie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte