Un entretien avec le sociologue Jocelyn Raude

« La vaccination est la première victime de son succès »

Par
Publié le 28/04/2014

Entre autres grands sujets de société, le sociologue Jocelyn Raude* a posé son regard sur les déterminants psychologiques et sociologiques de l’acceptabilité vaccinale. Répondant aux questions du « Quotidien », il explique comment l’histoire de la vaccination dans le monde, de ses origines tumultueuses, jusqu’aux controverses modernes, a été successivement marquée par la peur, la confiance et aujourd’hui une certaine défiance.

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Pouvez-vous nous rappeler les quelques faits marquants qui ont jalonné la courte histoire de la vaccination dans le monde ?

JOCELYN RAUDE.- Le premier fait à souligner, c’est que les mouvements antivaccinaux et les controverses sur les vaccinations sont aussi anciens que les vaccins eux-mêmes. Que ce soit d’ailleurs dans les pays développés ou en voie de l’être, comme en Inde, par exemple, où l’on a pratiqué la vaccination depuis le début du XXe siècle.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)