Éducation thérapeutique du patient

Des programmes gagnants à suivre de toute urgence  Abonné

Publié le 30/05/2011
Parmi les missions assignées aux pharmaciens d’officine par la loi HPST, l’éducation thérapeutique du patient (ETP), si elle n’est pas obligatoire, est certainement l’une des plus importantes. Dans le cadre du diabète, de nombreux programmes se mettent actuellement en place.
Le diabète est la pathologie la plus concernée par les programmes d’ETP

Le diabète est la pathologie la plus concernée par les programmes d’ETP
Crédit photo : S TOUBON

LA POSSIBILITÉ donnée aux pharmaciens de participer aux programmes d’éducation thérapeutique du patient est une réelle opportunité. Les pharmaciens, par leur exercice de proximité sont l’accès privilégié pour les malades qu’ils suivent, notamment ceux qui sont atteints de la maladie chronique, comme le diabète. L’ETP vise à rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie. Le malade « s’approprie » sa maladie et son traitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte