TROIS ORDONNANCE

Selim T., 34 ans  Abonné

Publié le 29/05/2012

Le contexte

Monsieur T. partant deux semaines en Amazonie bolivienne, le médecin a prescrit une chimioprophylaxie du paludisme à Plasmodium falciparum par l’association d’atovaquone et de proguanil (Malarone). Ce médicament inhibe à deux niveaux la synthèse des pyrimidines, et empêche la réplication de l’ADN du parasite. La Malarone demeure efficace même dans les zones de chimiorésistance aux amino-4-quinoléines (chloroquine, amodiaquine, etc.).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte