Loi de Santé - Le DMP snobe le DP

Loi de SantéLe DMP snobe le DP

Marie Bonte
| 04.01.2016

De retour dans l’actualité, cette fois par le biais de la Loi de Santé, le dossier médical partagé (DMP) semble sur la bonne voie. On peut juste regretter que son dispositif ne s’appuie pas sur l’expérience probante du dossier pharmaceutique (DP).

  • L’Ordre des pharmaciens ne comprend pas que le DP n’ait pas été retenu pour alimenter le DMP

C’est parti. Dans deux ans, les patients volontaires auront leur dossier médical partagé (DMP). Après treize années d’atermoiements, le DMP s’impose dans le parcours patient, via la loi de Santé. Ce dispositif qui a fait couler beaucoup d’encre - et plusieurs millions d’euros -, verra enfin le jour fin 2017. L’article 25 de la loi Santé prévoit en effet que, à cette date, les patients pourront disposer de ce carnet de santé numérique qui contiendra toutes les données cliniques (imageries,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires