Bilan et perspective économique - Acquisition : un ticket d'entrée à 280 000 euros

Bilan et perspective économiqueAcquisition : un ticket d'entrée à 280 000 euros

Marie Bonte
| 30.10.2017

Les experts-comptables s'accordent sur un constat encourageant : la profession a échappé de peu à l’éclatement d’une bulle financière entre 2008 et 2009. La valorisation des fonds retenant l’EBE comme base de calcul a permis de renouer avec une situation plus réaliste. Il n’en reste pas moins qu’un apport de 280 000 euros reste nécessaire à l’acquisition d’un fonds d'officine moyenne.

  • photo 57
  • graph1
  • graph2

Le marché serait-il revenu à la raison ? Sans aucun doute à en croire l’analyse des experts-comptables. « On a échappé de peu à l’éclatement d’une bulle financière dans les années 2008-2009 qui aurait pu se produire », rappelle Philippe Becker, directeur du département pharmacie chez Fiducial. Il fait référence à des documents du cabinet d’Interfimo qui, à l’époque, attestaient d’une diminution de la rentabilité des officines coïncidant avec une croissance continue du prix...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires