Bilan et perspective économique

L'automédication, moteur de l’économie officinale  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 30/10/2017
L’analyse en profondeur du chiffre d’affaires le démontre clairement, le médicament remboursable continue de perdre du terrain au profit de l’OTC et de la parapharmacie. Deux segments que les titulaires ont intérêt à développer pour compenser la baisse du prix du médicament et pour maintenir la rentabilité de leur officine.
graph1

graph1
Crédit photo : Caroline Victor-Ullern

graph2

graph2
Crédit photo : Caroline Victor-Ullern

libre accès

libre accès
Crédit photo : phanie

Un constat sans équivoque. Et sans appel. L’automédication sauve l’officine. La ventilation du chiffre d’affaires par catégorie de produits (remboursés, non remboursés et parapharmacie) fait apparaître une perte de vitesse de l’activité à taux de TVA de 2,1 % (médicaments remboursables) au profit des activités à TVA de 5,5 %, 10 % et 20 %. Soit respectivement, le médicament non remboursé, les compléments alimentaires, les dispositifs médicaux ainsi que la parapharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte