Pénurie du médicament

Quelles solutions pour l'officine ?  Abonné

Par
Publié le 15/04/2019
Avec 538 signalements en 2017, dont 432 pour des médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM), le phénomène des ruptures d’approvisionnement n’a jamais été aussi prégnant en France. Face à ce fléau sanitaire, le pharmacien qui arrive en bout de chaîne, doit trouver des solutions efficaces pour les patients.

Selon une enquête de France Assos Santé, 25 % des Français déclarent avoir déjà subi un cas de rupture, dont 30 % chez les patients en ALD. Pour près d'une personne sur deux, cette situation a induit un véritable désagrément. « Les ruptures d'approvisionnement de médicaments représentent un problème pluri-quotidien pour le pharmacien. Au sein de mon officine, mon équipe y consacre en moyenne 30 minutes par jour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte