Vigilance au comptoir

Médicaments courants : pas de droit à l’erreur !  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 15/04/2019
C’est sous le signe de « Défimédoc », une nouvelle application mobile de formation interactive, que sa conceptrice, Florence Bontemps, a proposé sous la forme d’une série de quiz express, une immersion très réaliste dans des cas de comptoir pointus. En voici quelques illustrations.
délivrance

délivrance
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Les AINS

Nul doute que les anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent faire l’objet de la plus grande vigilance. À la fois en raison de leur très large emploi (certains étant même en vente libre, à commencer par l’ibuprofène), et de la diversité/gravité potentielle de certains de leurs effets indésirables… pas toujours d’ailleurs reconnus à leur juste valeur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte