Vieillissement cutané et dermocosmétique

Faire face aux griffures du temps  Abonné

Par
Publié le 29/02/2016
Certes, le vieillissement cutané est une fatalité… Mais on peut reculer son échéance, amortir ses conséquences sur la peau. Comprendre ses mécanismes, prévenir ses effets par une attitude protectrice, alléger son impact par la connaissance des actifs réparateurs sont quelques-unes des armes anti-vieillissement dont nous disposons aujourd’hui.
La prévention contre les effets du soleil est la meilleure réponse au vieillissement actinique

La prévention contre les effets du soleil est la meilleure réponse au vieillissement actinique
Crédit photo : phanie

L'horloge interne n'est pas la seule à imprimer au corps la marque du temps

L'horloge interne n'est pas la seule à imprimer au corps la marque du temps
Crédit photo : phanie

Pourquoi la peau vieillit-elle ?

Quoiqu’il entreprenne, l’humain est programmé pour vieillir et sa peau n’échappe pas au processus. Cette transformation chronologique est inscrite dans notre patrimoine génétique, elle est même l’œuvre de plusieurs milliers de gènes commandant à notre physiologie de céder au temps qui passe. Si nous ne sommes pas tous égaux face au phénomène, les mécanismes du vieillissement cutané suivent indifféremment les mêmes étapes au sein du derme et de l’épiderme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte