DOSSIER - Le patient âgé à l’officine : trois ordonnances

Mme Marianne S., 78 ans  Abonné

Par
Publié le 29/02/2016

Le contexte

Mme S. est atteinte d’une démence type Alzheimer, diagnostiquée il y a trois ans. Face à des troubles mictionnels avec « fuites » régulières d’installation récente, le médecin a complété l’ordonnance habituelle de la patiente dans l’attente d’une consultation chez l’urologue pour cette femme par ailleurs hypertendue.

Indiquée dans le traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères de la maladie d’Alzheimer, la rivastigmine (Exélon et génériques) est un anticholinestérasique, administré ici à dose moyenne (max : 2x6mg/j)

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte