PHARMACIE ET FINANCE

Peut-on parler d’argent à l’officine ?  Abonné

Publié le 27/02/2012
Avec les pharmacies discount, les sites en ligne de parapharmacie, les vagues de déremboursement, une méfiance de la part des patients semble s’être installée. L’argent est devenu tabou à l’officine et certains pharmaciens le paient au prix fort. Comment regagner la confiance, éviter les malaises et répondre aux objections les plus fréquentes ?
Génériques, déremboursements, concurrence sur les prix... : l'argent n'est plus tabou à l'officine

Génériques, déremboursements, concurrence sur les prix... : l'argent n'est plus tabou à l'officine
Crédit photo : S TOUBON

• Anticiper

D’abord, ne pas se laisser prendre au dépourvu dès qu’on parle d’argent : c’est le conseil de Brigitte Defoulny, dirigeante de la société de conseil et de formation Héliotrope. En effet, que l’on parle de déremboursement, de prix trop élevés ou de génériques, anticiper les objections des patients permet de préparer des réponses acceptables et d’éviter des erreurs « réflexes » telles que « ce médicament n’est pas remboursé, est-ce que vous le prenez quand même ? »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte