Potentiel de développement

L’espérance de CA par la géoradiographie du marché  Abonné

Publié le 28/09/2009
Il est généralement admis que la valeur d’une officine se calcule à partir de son chiffre d’affaires, pondéré par la prise en compte de l’excédent brut d’exploitation. Mais ces chiffres ne tiennent pas compte d’un élément pourtant essentiel : le potentiel commercial, dont l’évaluation nécessite une analyse très fine de la situation actuelle et future. Une analyse qui s’appuie sur les méthodologies et les techniques du géomarketing.

« L’EXAMEN du compte de résultat et du bilan comptable ne suffit pas pour décider de l’acquisition d’une officine », prévient d’emblée Roger Remery, président de EMS (European Marketing Science), société d’étude et de conseil en marketing et géostratégie. Un tel investissement suppose en effet de pouvoir évaluer aussi les possibilités de valorisation du site, c’est-à-dire l’évolution de la démographie et des activités humaines, et le potentiel de demande par habitant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte