Financement de l’acquisition

Devenir titulaire (presque) sans fonds propres  Abonné

Publié le 28/09/2009
Devenir titulaire avec un apport personnel réduit est possible, si vous apportez d’autres garanties à la banque qui finance l’opération. Néanmoins, mieux vaut toujours mettre un peu d’argent de sa poche pour montrer aux partenaires financiers votre engagement.

POUR ACCORDER un prêt nécessaire à l’acquisition de l’officine, la banque retient un critère à la fois financier et personnel : le montant de votre apport. En effet, une banque ne finance jamais à 100 %, en principe, la reprise d’une officine. « Pour obtenir un prêt bancaire en vue d’une acquisition, il faut en général fournir un apport personnel de 20 % au moins », explique Philippe Becker, de Fiducial, dans ses conférences aux jeunes diplômés. La banque considère qu’elle ne doit pas être la seule à prendre un risque, mais que l’emprunteur doit en prendre un également…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte