Vente en ligne

Cyberpharmacie : comment garantir la qualité en 5 points  Abonné

Publié le 24/02/2014
Dans le monde, estime l’OMS, plus de 50 % des médicaments achetés sur internet sont falsifiés. Mais heureusement, l’autorisation par décret de la cyberpharmacie à la française échappe au phénomène. Car pour assurer la sécurité des patients, la vente en ligne de médicaments a été strictement encadrée à plusieurs niveaux.

• Sécurité du site :

La création du site internet est réservée au pharmacien titulaire et doit être autorisée par le directeur général de l’ARS territoriale concernée. L’exploitation par le pharmacien adjoint est autorisée par délégation écrite du pharmacien titulaire. Chaque site internet autorisé est répertorié sur une liste qu’on peut retrouver sur le site de l’ordre des pharmaciens et sur le site du ministère chargé de la santé (des liens hypertextes vers ces sites sont inclus dans le site internet).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte