Au service du patient 4.0  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 21/10/2019
L’exploitation, ou plutôt la valorisation, des données patients constituent le deuxième versant de l’IA à l’officine. Un usage métier que les groupements sont de plus en plus nombreux à développer pour aider leurs adhérents à mieux répondre aux évolutions de leur rôle de professionnels de santé et à relever, demain, les défis de santé publique qui se poseront à eux.
page 20

page 20
Crédit photo : phanie

Si l’usage de l’IA dans le back-office et dans l’espace de vente diffère peu de celui des autres acteurs de la distribution, le recours aux algorithmes dans leur activité de professionnel de santé place les pharmaciens dans une position inédite. En effet, l’IA, encore peu répandue en médecine de ville, reste l’apanage du milieu hospitalier où les algorithmes trouvent déjà des applications avancées, notamment en radiologie ou en ophtalmologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte