Vigilance requise  Abonné

Publié le 07/02/2013

Contre-indications absolues, en dehors de la grossesse et de l’allaitement.

Les anticoagulants ne doivent pas être utilisés en cas de saignements évolutifs cliniquement significatifs et avec grande prudence en cas de lésions organiques susceptibles de saigner.

Le dabigatran est contre-indiqué en cas d’insuffisance rénale sévère (clairance à la créatinine inférieure à 30 ml/mn). Le dabigatran et le rivaroxaban sont contre-indiqués en cas d’insuffisance hépatique grave, associée dans le premier cas à une coagulopathie et à risque de saignement significatif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte