Quelques cas particuliers  Abonné

Publié le 07/02/2013

Grossesse et allaitement.

La prescription d’antivitamines K (faible risque malformatif) doit être réservée aux cas dans lesquels les héparines ne peuvent pas être utilisées, surtout durant le 1er trimestre et les 15 jours qui précédent l’accouchement. Elles sont déconseillées en cas d’allaitement.

L’emploi du dabigatran, du clopidogrel et du rivaroxaban est contre-indiqué en cas de grossesse ou d’allaitement.

L’aspirine peut être utilisée, en évitant si possible le début de grossesse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte