Grippe mexicaine

Les pharmaciens aux avant-postes de la surveillance  Abonné

Publié le 18/07/2009
Avec environ 6 000 cas de patients atteints par le nouveau virus A (H1N1) - 5 940 cas confirmés dans le monde au 13 mai - la vague de la nouvelle grippe poursuit son extension. Les professionnels de santé, dûment formés pour faire face aux pandémies, se mobilisent pour encadrer les patients. Au premier rang, les pharmaciens, véritables vigies de la santé, vont détecter les situations à risques, et éduquer le public.

AUJOURD’HUI, LE VIRUS A (H1N1) est détecté dans un nombre croissant de pays et sur quatre des cinq continents, sauf l’Afrique. « L’OMS a relevé son niveau d’alerte de 4 à 5 sur une échelle de six », souligne le docteur Jean-Marie Cohen, médecin épidémiologiste et directeur des Groupes régionaux d’observation de la grippe (GROG).

La phase 4 correspond à une transmission interhumaine du virus grippal ; et le passage en phase 5 signifie que le virus se propage dans au moins deux pays d’une région de l’OMS.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte