Ethnobotanique sous les tropiques

Les nouveaux fruits de la passion botanique  Abonné

Publié le 18/07/2009
L’açaï est un fruit qui, dans certains pays, a dépassé le stade des rayons de jus de fruits et auquel on confère désormais des vertus médicinales. Des informations à consommer avec modération.

IL ÉTAIT UNE FOIS, au Brésil, dans la région de Bélem, une petite baie poussant sur une variété de palmiers au tronc multiple : l’açaï (Euterpe oleracea, Arecaceae). Selon les rumeurs, il paraîtrait que ce fruit permet de lutter contre l’anémie et même contre certains cancers et qu’il multiplie les performances sexuelles et sportives… Le fruit, là-bas, déchaîne les passions et attire les entrepreneurs. Il ressemble au cassis ou à la myrtille par sa forme sphérique et sa couleur violette très foncée mais il a le goût d’un mélange de chocolat et de baie sauvage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte