Les mots du conseil  Abonné

Par
Publié le 17/12/2015

D’abord, écouter pour évaluer

En cas de stress, la première démarche est d’écouter attentivement le patient et de l’inviter à se confier sur les circonstances de survenue et sur ce qu’il ressent. Ce premier travail permet d’évaluer les répercussions sur la qualité de vie et d’identifier les situations à risque de complication. Si le stress s’accompagne d’idées noires ou suicidaires, si le patient compense avec des médicaments, de l’alcool ou des drogues, une consultation médicale ou médicopsychologique apparaît raisonnable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte