Les conduites d’alcoolisation et leur prise en charge Abonné

Publié le 03/12/2012

L’usage abusif d’alcool, ponctuel ou chronique, est à l’origine d’une morbimortalité et de problèmes sociaux d’une ampleur considérable. Face à une dépendance, le sevrage, reposant sur l’administration de diazépam et sur un accompagnement psychologique, peut être suivi d’une postcure parfois associée à un traitement facilitant le maintien de l’abstinence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte