Complications de l’héroïnomanie  Abonné

Publié le 02/03/2015

Complications somatiques.

Liées aux modalités de l’utilisation de la drogue (voie d’administration, polyconsommation) et à l’accoutumance qui fait accroître les doses et multiplier les prises, les conséquences de l’héroïnomanie sont plus ou moins précoces et sévères. Citons, parmi ses complications essentielles :

- Thrombophlébite au site d’injection ;

- Nausées et vomissements, inconstants, disparaissent avec la récurrence des prises ; troubles du péristaltisme (constipation rebelle) ; hyperpression biliaire (coliques hépatiques) ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte