Chez le médecin  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 21/10/2013

La problématique essentielle est de s’orienter rapidement vers les diagnostics possibles/probables car les attitudes à adopter sont très différentes selon le cas.

L’évaluation initiale comprend la réalisation d’un examen clinique de base (en s’attachant notamment aux circonstances d’apparition des symptômes et à la vitesse de leur évolution), en sachant que l’examen neurologique est longtemps normal dans la maladie d’Alzheimer et que la « porte d’entrée » n’est pas toujours mnésique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte