Chez le médecin  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 10/06/2014

Le diagnostic de kératose actinique est aisé. L’épaississement de la couche cornée de l’épiderme forme des papules sèches, de quelques millimètres à près d’un centimètre de diamètre, volontiers confluentes, de couleur rosée voire franchement érythémateuses, parfois pigmentées et/ou enflammées, généralement recouvertes de squames voire lichénifiées. Elles sont entourées d’une peau qui, bien qu’apparemment saine, est génétiquement altérée et peut révéler une élastose solaire (ex : télangiectasies, hyperpigmentation couperosée ou décoloration jaune).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte