Cas particulier  Abonné

Par
Publié le 04/09/2014

Grossesse et allaitement.

Bien que les études n’aient pas montré d’effets délétères directs ou indirects sur la fertilité, la gestation, le développement embryonnaire ou fœtal, ainsi que sur la parturition ou le développement postnatal, par prudence, il n’est pas recommandé d’administrer ces vaccins chez les femmes enceintes.

D’autre part, en raison d’une insuffisance de données, cette vaccination ne doit être mise en œuvre pendant l’allaitement que si les avantages potentiels l’emportent sur les risques éventuels.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3111